Comment tailler un mûrier platane ? Conseils et bonnes pratiques

Il n’y a certainement pas meilleur plaisir que de se prélasser sous les platanes durant les beaux jours d’été. Pour que le mûrier puisse offrir un agréable coin d’ombrage, il est conseillé de le tailler. Suivez le guide pour savoir comment procéder.

En quelle période procéder à la taille ?

Trouvant ses origines dans les régions chaudes et tempérées de l’Hémisphère Nord notamment l’Asie occidentale, l’Extrême-Orient ou l’Amérique du Nord, le mûrier se plaît surtout sous le soleil du Midi en France. Il est apprécié pour son caractère ornemental et offre un coin d’ombrage en été grâce à ses feuilles épaisses. Sa hauteur peut atteindre les 15 mètres de haut. L’arbre préfère aussi se développer dans des endroits chauds, ensoleillés et préservés du vent. Normalement, il n’est pas nécessaire de le tailler surtout si vous désirez préserver son magnifique aspect naturel. Cependant, pour qu’il ne soit pas trop envahissant ou si vous souhaitez une zone ombragée sur un lieu spécifique, l’opération reste envisageable. Elle permettra de surcroît d’éviter que les feuilles tombent à l’excès et tachent le sol. Cette taille s’effectue lors de la dormance végétative, lorsque la sève ne s’écoule plus. La période idéale est donc à l’automne, avant la chute des feuilles ou en hiver, lorsque celles-ci sont toutes tombées.

Les techniques pour tailler un mûrier platane ?

Après vous être équipé d’un sécateur et d’une scie, lancez l’opération de taille. Celle-ci peut-être menée de deux manières : en laissant le mûrier suivre sa forme naturelle ou en le taillant en tonnelle.

Pour la première méthode, il vous suffira d’éliminer les branches retombantes afin de pouvoir circuler sous l’arbre. S’il y a du bois mort ou malade, coupez-le. Idem pour les branches qui ont tendance à s’entrelacer.

Avec la seconde méthode, vous donnerez une forme en tonnelle au mûrier. Il va falloir tailler chaque année, entre janvier et mars, au moment où les feuilles commencent à chuter et prennent une couleur jaune. Observez bien le port de l’arbre d’abord. Puis, attaquez-vous aux branches qui se dressent vers le haut et les branches mortes. Ne touchez pas par contre aux branches horizontales, car elles seront nécessaires pour offrir l’ombrage recherché. Sur les charpentières, si vous constatez l’apparition de petites branches, il faudra aussi vous en débarrasser. N’éliminez que les plus fragiles et gardez celles qui ont l’air vigoureuses. Autre chose : il est nécessaire de raccourcir les rameaux au moins une fois par an. Une coupe en biseau sera ici conseillée.

Régulièrement, veillez à ramasser les branches et les feuilles qui tombent, car comme expliqué supra, elles pourrissent et laissent de vilaines taches.

Dans l’éventuel cas où vous manquez de méthodes ou vous n’avez tout simplement pas le temps de tailler votre mûrier, n’hésitez pas à faire appel aux services d’un professionnel. Cela évitera une mauvaise coupe qui rendra l’arbre inesthétique ou qui l’empêchera de se développer correctement. Une taille sévère empêche en effet la fructification. Solliciter un spécialiste évitera dans la foulée le développement de maladies dû à l’usage de matériels non-désinfectés. Profitez-en pour écouter les conseils de l’élagueur sur les bons gestes d’entretien de votre mûrier platane.

 

Clovis

Ajouter un commentaire