Accueil » Jardinage » Liste des fleurs qui se mangent : la cuisine florale

RoseRose, violette, pissenlit, giroflée, fleurs de courgette et d’acacia, capucine, sureau, chrysanthème : jardiner c’est bien, les consommer, c’est encore mieux ! Une autre manière de profiter de son jardin, au-delà du plaisir des yeux. Voici une liste succincte de quelques fleurs comestibles et de leurs usages.

La rose : on la consomme sous de nombreuses formes, exclusivement les pétales. On peut les utiliser fraîches, ou sous forme d’eau de rose, de gelée, vinaigre, sirop (un sirop de rose bien frais… hmmm ou encore dans les délicieux gâteaux orientaux).

Le pissenlit : il est entièrement comestible, en salade, soupe, omelette, ou encore en confiture (fleur uniquement) : cette « mauvaise herbe » tout comme l’ortie, se cuisine sous de nombreuses formes et possède des vertus médicinales. Les boutons sont également consommables.

La violette : s’utilise en salade, sirop, eau, mais aussi dans du thé ou en gelée. Elle agrémente aussi les salades de fruits, gâteaux, gâteau de riz et de semoule. Les feuilles et les pétales sont comestibles, on peut en faire d’excellentes confitures.

Fleurs de courgette : les fleurs mâles se consomment farcies ou en beignets salés et ont un délicieux goût de… courge. De même pour les fleurs d’acacia qui peuvent, elles, se consommer en beignets sucrés (farine, eau, sucre, rhum, une pincée de sel et de levure : rien de plus simple).

Giroflée : consommable en salade ou confite, son goût et son parfum se rapprochent du clou de girofle, d’où son nom, mais elle n’a rien à voir avec le giroflier.

Capucine : ses fleurs et feuilles se dégustent en salade ou agrémentent viandes et poissons, tandis que les boutons et les graines (à récolter vertes) peuvent se préparer dans du vinaigre afin d’être consommées en condiment. La saveur des fleurs se rapproche de celle du cresson.pissenlit

Chrysanthème : les fleurs s’utilisent en salade, soupe, infusion. Il suffit d’ébouillanter les pétales pour en ôter la légère amertume. Les feuilles jeunes se cuisinent également en salade, crues ou cuites : en Asie ou en Orient, on la cultive comme un légume de potager.

Sureau : on consomme sa fleur en sirop, en eau, en confiture. A ne pas confondre avec l’aubépine, celle-ci pouvant toutefois se préparer en tisane. La fleur de sureau est aussi comestible saupoudrée sur une salade, et donne un délicieux vin de fleur. Attention, certaines variétés sont toxiques.

On peut se procurer ces fleurs et le matériel nécessaire à leur entretien dans les grandes enseignes de jardinage et décoration florale : Jardiland, Truffaut, : trouvez un magasin près de chez vous !.

Pour en savoir plus sur la confection d’eaux de fleurs et sirop, confitures, confiseries à base de fleurs, je vous ai dégoté un dossier complet sur la cuisine florale sur le site de Marmiton : http://www.marmiton.org/magazine/dossiers-marmiton_notes-florales_1.aspx

2 Commentaires

  1. michelle Limes dit :

    Il me semblait avoir lu que l’on pouvait manger les fleurs de roses trémières

  2. Virginie dit :

    Grande fut ma surprise ! J’en ai déjà vaguement entendu parler mais là c’est une sorte de révélation. Ah bon, les fleurs aussi ça se mangent ?! Je croyais que les roses étaient seulement synonymes de romantisme et le chrysanthème correspond à la Toussaint ! Mais bon il faut essayer de nouvelles saveurs à la cuisine alors, j’y fonce !

Déposer un commentaire